merci de votre visite

Gravure Dirigeable sur le Pole

 

   

Gravure de Pierre Albuisson "Dirigeable sur le Pole Nord"

Edition de Timbre Magazine

Gravure au Burin en creux sur acier (dite gravure en taille douce)

Imprimée sur les presses pour timbrage Waite et Saville

De l'imprimerie Vigoureux -23 ,Passage Dubail 75010 Paris

Papier Couché 300gr , Format 21cm x 14,5cm

Gravure 8,5 cm x 9cm

Edition à 500 exemplaires

 

Les amateurs de philatélie polaire apprécient Jean-Louis Etienne avec notamment les plis réalisés durant l'expédition Antarctica, pour laquelle les TAAF ont réalisé un fort beau timbre. Connu du grand public en 1986 à la suite de sa marche en solitaire jusqu'au pôle Nord (qu'il est le premier homme à avoir réalisée de cette façon), il enchaîne ensuite de nombreuses expéditions sur les pôles, la dernière en date étant la Mission banquise en 2002. Médecin, alpiniste, on oublie parfois qu'il a été aussi un équipier d'Eric Tabarly et c'est un peu grâce à ce dernier qu'il part à Clipperton.

Comment vous est venue l'idée de partir à Clipperton ?
- C'est un vieux rêve qui a pris naissance lorsque j'étais avec Eric Tabarly sur Pen Duick VI, nous naviguions aux Marquises et Eric souhaitait faire ensuite cap vers Clipperton dont j'ignorais tout. Finalement nous n'y sommes pas allés mais je me suis juré à cette époque que j'irai faire un tour sur cet atoll mystérieux, loin de tout. J'aime les îles désertes où j'ai le sentiment que l'on peut construire et reconstruire le monde, une fascination qu'ont due ressentir les premiers navigateurs-explorateurs.

Vous avez déjà effectué une mission de reconnaissance en avion, à quoi ressemble Clipperton ?
- Clipperton est le seul exemple d'atoll corallien dans le pacifique est. Il forme un modèle biochimique, biologique et géologique exceptionnel. Son lagon serait fermé depuis 150 ans environ, probablement à la suite de cyclones qui ont bouleversé l'édifice corallien. Ce sera une des difficultés de l'expédition qui part en décembre prochain que de le franchir. La plage sur laquelle sont disséminés quelques arbres est balayée en permanence par une très forte houle. Au sud-est se trouve un " trou sans fond " de 200 mètres de diamètre qui est une ancienne cheminée volcanique. Il constitue un laboratoire géophysique naturel pratiquement unique au monde. La vie terrestre sur Clipperton se limiterait à 150 espèces animales et végétales. La faune est essentiellement représentée par les crabes (ils sont 12 millions) et les oiseaux de mer avec tout particulièrement les fous. En mer, il y a une grande abondance de poissons qui contraste avec la faible biodiversité du site. Malgré son isolement, l'écosystème de l'île est menacé par la sur pêche et des débarquements sauvages qui sont à l'origine de la raréfaction des langoustes, des thons et des requins.

Concrètement, comment va se dérouler l'opération ?
- Nous la réalisons dans la tradition des voyages naturalistes d'autrefois et je pars avec une quarantaine de chercheurs français et étrangers. Nous allons construire deux cabanes, installer des tentes et respecter l'environnement. L'électricité sera d'origine solaire et éolienne, le gaz nous est fourni par Gaz de France et pour l'eau, elle sera déstalinisée. Afin de faire partager notre aventure, une connexion Internet par satellite va être établie. Tous les jours, je raconterai ce qui s'y passe comme je l'avais fait dans le cadre des expéditions antérieures. Notre site (jeanlouisetienne.com) servira aussi de support à des propositions pédagogiques mises en œuvre avec l'Education nationale. Il est interactif et les écoles pourront communiquer entre elles pour faire part de leurs réactions et des travaux qu'elles réalisent notamment sur le développement durable.

En association avec Timbres magazine vous allez également expédier du courrier.
- C'est une bonne idée que vous avez eue qui s'inscrit dans le cadre de votre opération consistant à faire découvrir les îles de la France d'Outre-mer. Ces courriers vont nous aider car la quasi totalité de la recette contribuera en effet à financer une partie de notre expédition scientifique. Je tiens à remercier par avance les lecteurs de Timbres magazine qui y souscriront ; nous allons leur réaliser quatre superbes plis que je dédicacerai personnellement. Ils seront transportés d'Acapulco à Clipperton par la goélette Rara Avis du père Jaouen, avant d'être réexpédiés via plusieurs ports. Ils auront un vrai parfum d'aventure.

Parmi les timbres réalisés par les TAAF, quels sont vos préférés ?
- Il y a bien sûr celui dédié à la mission Erebus lorsque je suis parti à la découverte de cet étonnant volcan en plein Antarctique ! Parmi les timbres que vous présentez, j'aime également ceux consacrés aux grandes figures de l'exploration, à commencer par Paul-Emile Victor que j'avais rencontré à Bora Bora - vous voyez que je ne pense pas qu'aux pôles - mais aussi le commandant Charcot et James Ross. Parmi la faune, j'ai un faible pour le manchot empereur, un animal fascinant.

De nouveaux projets après Clipperton ?
- J'en ai quelques-uns qui commencent à germer. C'est fascinant de partir d'une idée que l'on fait évoluer au gré de son imagination. Lorsque après une longue maturation, elle se concrétise, c'est tout simplement merveilleux. Je pense probablement repartir au pôle, mais sans vous dire lequel pour le moment !

 

         Propos recueillis par Gauthier Toulemonde

                                                 Vu sur le site Timbres Magazine

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×