merci de votre visite

Le WWF

Le WWF a été fondé le 29 avril 1961 par les biologistes britanniques

Julian Huxley, Peter Markham Scott, Guy Mountfort, Max Nicholson.

Panda

En 1961, le zoo de Londres accuille un nouveau pensionnaire répondant

au nom de "Chi-Chi" : un panda géant. Gerald Watterson, un

artiste passionné d'environnement, lui tire le portrait. Et c'est à partir

des travaux de M.Watterson que Sir Peter Scott griffonnera le premier

logo de l'histoire du WWF. 56 ans plus tard, et meme s'il a connu de

nombreuses modernisations. Le panda reste l'emblème du WWF, et il

est meme devenu un symbole global de lutte contre la disparition

des espèces comme l'amazone de Saint-Lucie , un des oiseaux les plus

rares du monde, mesure environ 43 centimètres de long.

A

1 12

En 1986, il n'en restait que 250 environ.

Pigeon rose

2 10

Le pigeon des Mares ou pigeon Rose de l'ile Maurice, espèce

endémique menacée à Maurice au début des années 90 mais

désormais sauvée grace aux projets de préservation menés

par la Mauritius Wildlife Foundation en étroite collaboration

avec les organismes internationaux de protection de l'environnement

et le gouvernement de Maurice. Ces programmes sont considérés 

comme quelques unes des actions de préservation les plus

réussies au monde.

1 11  2 9  3 2

L'idée d'une organisation pour collecter des fonds d'aide pour les

animaux en voie de disparition est initialement proposée par

l'homme d'affaires Victor Stolan à Julian Huxley à la suite de la

lecture de trois de ses articles publiés dans le journal britanique

" The Observer " sur la chasse et la dégradation de l'environnement

en Afrique de l'Est qui menacent la grande faune. Huxley met

alors en contact Stolan avec l'ornithologue Max Nicholson,

directeur général du Nature Conservancy qui décide au printemps

1961 de ressembler un groupe de scientifiques et d'experts en

relations publiques pour créer ce type d'organisation. Parmi

ces experts, il fait appel à Scott qui devient le premier président

de WWF International et au docteur en biologie, Luc Hoffmann,

héritier des laboratoires Hoffmann-La Roche qui sera vice-président

de WWF International jusqu'en 1988. Président du conseil d'administration

du WWF France créé en 1973, Hoffmann est aussi le créateur de la station

biologique de la Tour du Valat, 2500 hectares de réserve naturelle en

Camargue.

Cette fondation privée a pour but la protection de la faune, de ses habitats,

de la nature en général. Son réseau international est présent dans 100 pays

proposant 12000 programmes de protection de la nature et bénéficie du

soutien de plus de cinq millions d'adhérents. Sur le plan financier, il

disposait d'un budget de 447 millions d'euros en 2008 apporté à 56% par

des particuliers. Ses ressources financières proviennent : de ses adhérents,

d'activité commerciale de promotion ( magazines et d'objets fétiches), de

subventions gouvernementales, de partenariats avec les entreprises qui

s'engagent résolument dans la protection de l'environnement, de dotation

du WWF Mondial.

3 3

Pour WWF France.

Isabelle Autissier, est né à Paris dans le 12e arrondissement, passe

sa jeunesse à Saint Maur en région parisienne et découvre la voile

en Bretagne dès l'age de 6 ans. En 1978, elle sort de l'Ecole nationle

supérieure agronomique de Rennes avec un diplome d'ingénieur

agronome ( spécialisation en halieutique ). En 1980, elle mène pour

le compte du CORPECUM une recherche sur les langoustine et les

gros crustacés. Cette activité de recherche se prolonge pour le

compte de l'IFREMER, à la Rochelle sur les pechries du golfe de

Gascogne. De 1984 à 1990, elle enseigne à l'Ecole maritime et

aquacole de la Rochelle. Elle est aussi en 1991, une navigatrice

française, première femme à avoir accompli un tour du monde

en compétition. Installée à la Rochelle depuis 1980, elle est

également écrivain ses livres :

1996 :Rendez vous avec la mer

1997 :Une solitaire autour du monde

2006 : Kerguelen

2008 : Salut au Grand Sud

2008 : Versant océan l'ile du bout du monde

2009 : Seule la mer s'en souviendra

2012 : L'amant de Patagonie

2013 : Chroniques au long cours

2013 : La terre pour Horizon

2014 : Passer par le Nord

2015 : Soudain Seuls

 Elle est aussi présidente du WWF-France. Elle animait

chaque été une émission radiophonique, In Extremis, sur France

Inter. Elle décide d'arreter son émission pour se consacrer à ses

associations caritatives, dont WWF.

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×