merci de votre visite

Pierre Munier 1889-1962

Pierre munier 1

Pierre Munier né à Paris le 12 mai 1889, Pierre Munier commence à tenir un burin

dès l’âge de 13 ans, en apprentissage chez un artisan graveur. A 16 ans, sur les conseils

du peintre Huet, il entre à l’Académie Jullian où il a comme professeur pendant un an

Marcel Baschet. Il passe ensuite cinq années dans les classes de peinture et de gravure

de l’Ecole des Beaux-arts où il rencontre notamment Charles-Paul Dufresne, qui devient

son ami. Obligé de gagner sa vie, il doit travailler la nuit, exécutant, d'après nature, des

dessins pour un chirurgien. C’est en 1907 qu’il crée son premier timbre-poste pour la Bolivie.

Parallèlement, il réalise à la même époque des croquis et des peintures, qu'il expose au Salon

des Artistes français. Sa première récompense est, en 1908, une mention pour une gravure

d’après Ingres. Puis c’est en 1933 que Pierre Munier commence à graver des timbres pour

l'Administration française, avec pour première œuvre la Centième traversée de l'Atlantique

Sud. Ensuite, il ne se passe pas une année sans que la France fasse appel à son talent. L’artiste

grave aussi beaucoup de timbres étrangers -pour Monaco, le Grande-Bretagne, la Belgique,

l’Italie, le Canada, l’Equateur, la Bolivie et le Brésil entre autres- ainsi que des billets de banque.

Médaille d'or et hors concours au Salon des Artistes français, Pierre Munier disparaît à Eppeville

en Roumois le 30 juin 1962. L’on peut admirer de ses dessins et gravures au Louvre, au Luxembourg

ou encore au Petit Palais.                 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×