merci de votre visite

Dangers de la GAO

Taille douce 2

% de timbre en taille-douce en france "sans les Mariannes"

Les dangers de la GAO et la naissance de l'Art du timbre gravé

La baisse de qualité d'impression des timbres réalisés en taille-douce à cause

de l'utilisation du numérique n'a pas échappé à un grand nombre de loupe et

passionnés par les estampes miniatures les moins chères du monde, Voici quelques

éléments d'explication pour mieux comprendre ces nouvelles techniques et les

problèmes rencontrés,,,pour lesquels l'association « http://www.artdutimbregrave.com »

a son rôle à jouer, Dans ses réflexions sur la grave, Robert Nanteuil le génial artiste

de Louis XIV disait:

«  Quoique le graveur paraisse ne faire qu'une profession, il faut cependant qu'il

soit au commencement de son travail, dessinateur, au milieu graveur et sculpteur et à

la fin peintre. Dessinateur pour la situation et la forme des parties, graveur et sculteur

pour les hachures, les contours, les cavités, les convexités et tous les traitements du

sujet et peintre enfin pour l'union et la tendresse des ouvrages »

Hachures, contours, cavités autant d'aspects qui font la qualité d'une gravure.

Aujourd'hui, les nouveaux procédés de fabrication des timbres gravés en taille-douce

limitent le rendu de ce travail qui ne peut étre valablement réalisé que par un artiste

et non une machine. Le graveur expérimenté sait très exactement quelle doit étre la

profondeur des cavités que l'encre restitue.

Trois procédés existent aujourd'hui pour fabriquer un timbre en taille-douce. Le

premier (se reporter à la 1er colonne de l'encadré) est à l'origine de milliers de très

beaux timbres , et constitue une technique traditionnelle et éprouvée. Les deux autres

introduits par l'imprimerie de Périgueux, avec pour objectif d'utiliser des techniques

modernes et de réduire ses couts de fabrication, présentent des problèmes de rendus,

étant entendu que la GAO par sa numérisation à l'extréme supprime purement et

simplement l'intervention du graveur. Ces techniques sont probablement perfectibles

mais force est de constater que lorque Périgueux souhaite réaliser un timbre aux gravures

délicates et subtiles , l'imprimeris utilise le premier procédé . Il consiste à réaliser le

traditionnel report du poinçon original sur la molette de transfert et dans un second temps ,

du report de la molette sur le cylindre d'impression .Comme on le voit sur ces graphiques ,

il existe suivant le procédé utilisé de grandes différences s'agissant de la finesse des traits et

donc de l'impression générale que donnera le timbre .

L'Art du timbre gravé pour l'amour du bel ouvrage

Le projet d'association en faveur de la taille-douce auquel les lecteurs de Timbres magazine

ont répondu avec enthousiasme vient de voir le jour , qu'ils en soient chaudement remerciés

.L'association porte à présent un nom :”Art du timbre gravé”. Elle n'a pas vocation à

apporter une critique systématique en direction de la Poste mais bien d'étre une force de

proposition d'idées , dotée d'une volonté optimiste . Assurons ensemble la promotion de ces

timbres , médiatisons-les , tout comme le savoir faire de Périgueux dans le domaine

lorsqu'elle imprime des timbres selon la méthode traditionnelle qui a fait ses preuves et

enchante des générations de collectionneurs .Valorisons les talents des équipes de

Périgueux et des artistes , ils sont de véritables trésors vivants . Nous devons replacer les

timbres gravés sur orbite et arréter les productions vaseuses qui se perdent irrésistiblement

dans les marécages du tout venant . Il est aussi temps de mettre en avant les documents

philatélique, outils incomparables pour mettre en selle les jeunes graveurs et injustement

boudés par les philatéliste , à une nuance près ; lorsqu'ils sont vraiment mis en valeur,ils

trouvent preneur . J'ai pu le constater lors du premier jour de timbre consacré à George

Sand : plus de mille exemplaires du Document philatélique ont été vendus et tout autant

pour les petites gravures .

Alors si vous partagez mon enthousiasme, venez nous rejoindre à l'association Art du

timbre gravé pour promouvoir l'amour du bel ouvrage.

 

Pierre Albuisson

Commentaires (1)

moust27
bonjour mon ami
bravo pour cet article.je partage votre avis.
peut etre pourriez vous mettre en ligne l' adresse de l'assos " art du timbre gravé et l' adresse d'un site s'il y en a un.
amitiés
marc

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×